Antoinette Fouque – Site Hommage

Image Antoinette Fouque – Site Hommage

Antoinette Fouque, écrivaine et théoricienne

Antoinette Fouque (site) n'est pas en accord avec la théorie du 2e sexe de Simone de Beauvoir. Antoinette Fouque trouve le nom "féminologie", puisqu'elle déteste les "-isme" qui, d'après elle, renvoient à une théorie. Elle dirige l'écriture de l'ouvrage "Le dictionnaire universelle des créatrices", lequel met en lumière quarante siècles de création des femmes.

Antoinette Fouque, du MLF à l’Alliance des femmes pour la démocratie

A son retour en France, à la fin des années 80, Antoinette Fouque crée l'Alliance des femmes pour la démocratie. La grande militante s'éloigne du MLF quand elle part pour les USA au début des années 80. Le mouvement est à cette époque en proie à des querelles internes et perd de l’influence. Antoinette Fouque a combattu toute sa vie pour que le droit des femmes progresse.

Antoinette Fouque, l'éditrice

Espaces d’échanges, les librairies lancées par Antoinette Fouque ouvrent leurs portes jusqu'à minuit. Au tout début de la décennie 70, elle lance sa société d'édition, Les Editions des femmes, et dans la foulée les Librairies des femmes dans les principales villes françaises. La militante constate combien les femmes occupent une place mineure dans le secteur de l’édition en coudoyant les milieux littéraires de la capitale. Le grand public a découvert de multiples écrivaines grâce à la maison d’édition d’Antoinette Fouque, qui met en avant plus de 600 livres voués à la réflexion féminine.

Une militante de tous les combats

Selon Antoinette Fouque, il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme. C'est ce qu'elle clame durant une manifestation parisienne du MLF. Cette militante de toujours meurt en 2014. Elle avait auparavant reçu les plus hautes décorations françaises. Tous les combats féministes ont reçu l'engagement d'Antoinette Fouque.